Définitions

par | Oct 19, 2019

Traditionnellement, quand on parle de haut potentiel, ce sont les aspects intellectuels qui sont reconnus.

Les tests utilisés pour déterminer le haut potentiel appartiennent au domaine de la psychologie. Il existe des termes équivalents à haut potentiel intellectuel, comme douance, surdouance, dyssynchronie, enfants intellectuellement précoces (EIP), enfants doués ou surdoués, enfants dyssynchroniques.
Le Collectif HP a choisi d’élargir son angle de vue, en incluant l’idée d’un fonctionnement neurologique particulier, prenant ainsi en compte toute une catégorie de personnes dites “inclassables”.

 

Définition officielle

Officiellement, on considère « à haut potentiel » toute personne ayant obtenu un score de plus de 130 à un test de QI (WISC ou autre) effectué par une personne compétente.

Définition neurologique

Avec l’avènement de l’imagerie fonctionnelle, le monde de la “précocité” vit une révolution dans la manière de comprendre et percevoir ces spécificités de fonctionnement. Bien des idées préconçues tombent; ce qui permet d’approcher toujours un peu plus et de clarifier notre regard sur ce monde extraordinaire.

 

La neurologie de la précocité démontre un réel fonctionnement “arborescent” dans le sens où les différentes parties du cerveau communiquent plus les unes avec les autres et ceci plus particulièrement au niveau du cortex frontal et pariétal (IRM fonctionnelle, travaux du Prof. Habib du CHU de Marseille), ce qui engendre la notion d’une intelligence globalement différente. L’activité électrique chez les personnes à HP qui ne présentent pas de troubles associés produit un fonctionnement bilatéral équilibré.

Définition du Collectif

Traditionnellement, quand on parle de haut potentiel, ce sont les aspects intellectuels qui sont reconnus. Les tests utilisés pour le déterminer appartiennent au domaine de la psychologie.
Le Collectif HP a choisi d’élargir son angle de vue, en incluant l’idée d’un fonctionnement neurologique particulier, prenant ainsi en compte toute une catégorie de personnes dites “inclassables”.

 

Quand on parle de hauts potentiels, il faut bien faire attention de différencier

  • Le phénomène “hauts potentiels” : au niveau neuronal
  • L’individu à hauts potentiels : qui a un fonctionnement différent de la norme
  • L’utilisation de ses potentiels : un choix qui appartient à chaque individu

Les caractéristiques physiques, au niveau des neurones, sont les suivantes :

Plus de dendrites

  • Plus de transferts de savoir
  • L’information est stockée en vrac, de façon organisée ou non
  • Les différentes zones du cerveau travaillent de façon quasi simultanée

Plus de myéline

  • Très haute vitesse de propagation de l’influx nerveux
  • Plus haute vitesse du traitement de l’information
  • Plus de débit

Plus de protéines de mémoire à long terme

  • Pensée “questionnante”
  • Savoir perçu comme “tombé du Ciel”