Les tests de Qi

par | Oct 23, 2019

Le câblage HP accélère le processus d’acquisition des aptitudes cognitives.

Dans un test de QI (Wisc V),  la table d’évaluation utilisée dans le test de Weschler s’appuie sur la fonction mathématique exprimée par la courbe de Gauss. Les écarts types sont en mathématique une mesure de “dispersion” des valeurs, dans le cas d’un Qi, d’une distribution de probabilité.

Il y a la norme standard, puis les écarts marquent la différence :  Selon cette base mathématique, un enfant de 8 ans a en moyenne 2 ans et 8 mois d’avance sur les autres à un écart type. C’est beaucoup. Cela va avoir un impact direct sur la façon dont l’enfant voit le monde, car bien que sa tête ait pris de l’avance, il n’a que l’âge de son “vécu”.

L’enfant fait face à ce que l’on nomme une dyssynchronie : la tête a pris de l’avance sur le monde émotionnel, générant parfois un décalage anxiogène. La manière dont l’environnement externe a accueilli et canalisé le ressenti de l’enfant à ce stade est fondamental. C’est un paramètre important à prendre en considération, car si le monde est ressenti comme “dangereux”, les capacités d’apprentissage vont être altérées. Pas au niveau du « câblage », mais bien dans la capacité à investir des espaces inconnus.

Par ailleurs, c’est souvent en situation de crise que la question de “tester” un enfant se pose. C’est état de fait va forcément influencer les capacités prédictives des tests.

Courbe de Gauss

En quoi des test peuvent-ils être utiles et lesquels faire ?

Nous ne vivons pas seul, nous faisons partie intégrante de nos environnements, autant internes qu’externes. Ces derniers vont influencer, colorer, s’imbriquer tout en étayant directement nos processus de développement. Rapidement, les aptitudes naturelles et les éléments qui agissent dans les processus de développement se confondent. Il est intéressant de pouvoir faire la part des choses entre les environnements externes, internes et ce qui les constitue.

Dans ce cadre, la question : « Qu’est-ce qui est mesuré ? » devient vraiment pertinente…

 

Ce qu’un test psychométrique de Wechsler mesure

IRV : Indice de raisonnement verbal ou raisonnement cristallisé.

Il s’appuie sur les connaissances, les compétences acquises et les stratégies d’apprentissage. Il dépend dans une large mesure des apprentissages tirés des expériences antérieures : Je suis capable d’apprendre et de restituer les choses telles quelles.

IRF : Indice de raisonnement fluide.

Il fait référence à la capacité de s’adapter et de faire face à de nouvelles situations de manière flexible, sans que l’apprentissage préalable soit une aide déterminante. Ce raisonnement s’appuie sur des paramètres tel que l’induction et la déduction, les relations et les classifications, l’amplitude de la mémoire opérative et/ou la rapidité intellectuelle : Je suis capable d’utiliser ce que j’ai appris et en faire autre chose.

 

Contrairement à l'intelligence fluide (IRF), l'intelligence cristallisée (IRV) a peu à voir avec les aspects génétiques

L’IRF dépendra dans une large mesure de
l’apprentissage tiré de l’expérience antérieure du sujet, dans l’environnement culturel auquel il appartient.

Voilà, c’est tout ça et rien que ça…

IVT : Indice de la vitesse de traitement.

Il mesure la rapidité cognitive et met l’accent sur la performance du sujet dans des domaines nécessitant rapidité et précision d’exécution. C’est un indice très sensible au degré d’habileté graphomotrice de l’enfant, de même qu’aux dyspraxies puisqu’il fait intervenir le geste d’écriture, tant dans son épreuve obligatoire que dans celle optionnelle :  J’arrive à faire les choses rapidement et sous pression.

A savoir que dans cette catégorie les items sont inintéressants et sans “sens” autre que la rapidité. Si la personne n’est pas compétitive, il y a de grandes chances que la personne se désinvestisse de l’exercice et qu’elle montre du désintérêt plus que ces compétences réelles.

IVS : Indice visuo-spatial : Fait appel à  l’intelligence dite visuelle

Cet indice va mesurer la capacité du sujet à analyser, à encoder et à manipuler physiquement ou mentalement des objets et des formes pour leur donner sens : Je peux stocker et me rappeler d’images qui ne passent pas par des mots.

 

IMT : Indice de la mémoire de travail.

Comme son nom l’indique, cet indice porte sur les facultés mnésiques du sujet, à court terme et sur le traitement de l’information maintenue pour effectuer une tâche. L’objectif étant d’utiliser le plus grand nombre d’informations, en allant le plus vite possible : J’arrive à stocker des choses dans mon cerveau un petit laps de temps pendant que je fais autre chose.

Il y a bien d’autres dimensions qui peuvent être observées chez un individu, tels que les aspects :

  • Créatifs : Esprit inventif, grande imagination, trouve des solutions…
  • Sociaux : Perspicacité, aisance et influences sociales…
  • Perceptuels : Sens kinesthésiques
  • Physiques : Contrôle moteur, etc…

… Avec des outils adaptés.

La question centrale est toujours : « Au service de quoi se met un test » ?

Et ne pas oublier que les tests sont prédictifs, ils sont donc un point de départ et jamais d’arrivée.