Monde de la corporalité

par | Avr 7, 2020

La personne à HP est plutôt bien occupée avec son univers cognitif.  Le corps est, quant à lui, souvent mis de côté car moins “manipulable” et pourtant, peut-être que c’est bien dans le corps que cela se passe.

Le besoin de contrôle, et si c’était une histoire somatique ?

Ce qui ne peut pas être géré par la tête est souvent écarté.

Et voilà le corps qui se rebiffe, par des maux de ventre, de tête, des verrues ou des montées d’angoisse, un coeur qui tape ou un spleen de première grandeur.

Le monde de la  “soma” (corps en grec)- “tisation” est servi à toutes les sauces.

” C’EST DANS VOTRE TÊTE , MA PETITE DAME” ….. OU MON BRAVE MONSIEUR….

Comme toute une partie des commandes moteurs se trouve dans le lobe frontal et qu’une des caractéristiques physiques est un volume de matière cérébrale plus important justement dans cette zone, il va en découler des caractéristiques physiologiques spécifiques.

  • Purement neuro-motrices
  • En lien direct avec les intentions et la conscience

Le lobe frontal contient différentes aires en lien avec les coordinations moteurs, qu’elles soient réflexes, automatiques ou volontaires. Une zone concerne aussi le langage. Il contient aussi une cartographie de la position que prennent les différentes parties du corps dans le système nerveux.  C’est à dire : une représentation du corps point par point in situ, ce qui permet au système nerveux central d’évaluer l’orientation du corps dans l’espace et, en retour, de la diriger avec précision.

C’est bien dans le corps que cela se passe et pour répondre à tous ces symptômes, c’est par et dans le corps, et non uniquement dans la tête en terme de psyché, que les solutions se trouvent.

En résumé

Le lobe frontal

  • Agit dans l’activation des programme moteurs
  • Possède une carte qui permet d’évaluer l’orientation du corps dans l’espace
    • et de le diriger en retour
  • Active neurologiquement chaque zone corporelle sans que pour autant le mouvement soit nécessairement fait,  il suffit de le penser
  • Privilégie des liens avec les yeux dans les coordinations oculomotrices
    • intéressant le langage commun : on entend souvent  “attends”, oui… je vois !!! en se représentant le propos énoncé
  • Organise des mouvements de la mâchoire dans la mastication et la déglutition
  • A un rôle important dans la planification du langage, des prises de décisions et de la créativité

Ces spécificités vont impacter significativement tous les niveaux. Une des principales conséquences est certainement la sensibilité sensorielle.