“Sur- et In-” Adapation

par | Mai 21, 2020

Deux faces d’une même imposture

La suradaptation et l’inadaptation c’est :

La somme des comportements qu’une personne adopte, volontairement ou non, quand il existe une inadéquation entre ce que l’on projette et attend d’elle et ses capacités réelles.

Si ses attitudes ne sont pas reconnues comme adaptées à la situation par l’entourage direct ou par elle-même, elle va tenter de masquer son décalage par de l’inadaptation ou de la sur-adaptation.

Philippe Geluck : Le chat

Dans le cadre d’un fonctionnement HP, la personne va, dans des environnements nouveau, de facto ressentir de l’insécurité car :

  • Son degré de sensibilité sensorielle la met en situation de grande vigilance en groupe
  • Sa perception de son décalage, qu’il soit connu, reconnu ou pas, la met en situation de stress face aux pairs
  • Les réponses données par l’entourage vont soit résoudre l’appréhension naturelle du départ, soit au contraire renforcer le malaise.

Cette insécurité de départ n’est pas un problème si la personne est accompagnée selon ses besoins spécifiques liés à sa haute potentialité ainsi que dans ses besoins d’humain..

Carlos Tinoco

Halte-là , qui va là

“Je crois aujourd’hui encore que, quand vint mon tour, je fis comme les autres”.[…] on me condamna au arrêt. […] Qu’est-ce qui m’a dévoilé soudain comme imposteur.

C.Tinoco  les “surdoués” et les autres p.410

L’imposture qui colle à la peau.

La personne à HP va souvent faire des efforts incommensurables pour s’adapter… cela fonctionne plutôt mal… bien que basculant dans de “l’in-” ou “sur” -adaptation, le sentiment d’imposture ou le fait d’être traité d’imposteur arrive toujours au bout du compte.

Combien de vous ont essayé vainement de “faire bonne figure” avec le sentiment de s’enfoncer toujours un peu plus.

Déficit de posture, ou simplement écart de fonctionnement ?

Dans tous les cas, cela ouvre une voie royale au syndrome de l’imposteur…

La provocation est une manière de remettre la réalité sur ses pieds

Bertold Brecht

La suradaptation ainsi que l’inadaptation demandent un effort considérable.  Effort fait en vain, car il est épuisant, dévalorisant, dans tous les cas il fausse la perception que la personne a de ses capacités.

Jeu de masque, je me démasque… le récit de vie se construit sur la bibliothèque des sentiments engrangés tout au long de la vie.  Cette bibliothèque possède toute une zone “autonome” faite de croyances et de boucles rétroactives.

Déficit de postures ? Ecart de fonctionnement… ? Perte de sens souvent !